*******

24 mars 2014

Comment choisir ses soins et ses cosmétiques ?

Depuis près de deux ans, le regard que je porte sur les soins s'est beaucoup affiné. C'est bien simple, ne plus fermer les yeux sur les crèmes dont je me tartine la peau ou les produits avec lesquels je shampouine mes cheveux est devenu une évidence.
Avant ces deux ans, je ne prêtais pas la moindre attention aux détails des produits que j'utilisais. Je me fiais aux packagings, aux publicités agressives, aux prétendues promesses des marques . . . Sans en être consciente, j'infligeais pas mal de dommages à ma peau ou à mes cheveux : gommages abrasifs, nettoyants asséchant, colorations ultra chimiques répétées, shampoings pas suffisamment espacés . . .

Les effets de ces mauvaises habitudes sur ma peau ou mes cheveux se ressentaient avec toujours les mêmes constats qui revenaient de manière régulière (minute glamour) : cuir chevelu sensibilisé, douloureux, cheveux plats, fragilisés, regraissant vite, recrudescence de pellicules, de boutons sur le visage, peau qui se desquame (voire même brûlée après l'usage de produits trop agressifs) mais surtout, chacun de ces "soins" semblaient n'avoir qu'une efficacité purement temporaire.

Comme j'ignorais d'où l'erreur provenait, je redoublais d'effort pour pallier au fameux "effet rebond". Je changeais régulièrement de routine, j'achetais des crèmes supplémentaires pour corriger le problème provoqué par une précédente, je recourais à des produits spécifiques pour l'acné ou les soucis de pellicules (!), j'abusais des masques "réparateurs" pour soigner mes cheveux . . . Sur le coup, tout semblait aller mieux mais ensuite cela repartait de plus belle et aussi bien ma peau que mes cheveux semblaient ne plus supporter aucun soin, ils étaient comme saturés, étouffés.
C'est à ce moment que je me suis penchée sur ce que j'avais toujours ignoré (à tort), les compositions des cosmétiques. Je n'ai eu besoin que de quelques recherches pour parvenir à une conclusion simple. Une grande majorité des produits conventionnels utilisent très largement des silicones, cires et autres agents occlusifs (comme les huiles minérales, "paraffinum liquidum", "isohexadecane" par exemple) du fait de leur faible coût, de leurs résultats immédiats qui nous donnent presque instantanément l'impression d'une action nutritive, de leur facilité d'application - les produits deviennent agréables à utiliser, ils s'étalent facilement, glissent sur la peau ou les cheveux et donnent une sensation de douceur.

Néanmoins, vous vous en doutez, je ne les considère pas comme des actifs à part entière puisqu'ils ont tout simplement une "action" illusoire, superficielle et temporaire et n'apportent pas le moindre bénéfice. En enveloppant la peau ou les cheveux d'un film occlusif ils deviennent également contre-productifs puisqu'ils empêchent d'autres ingrédients de pénétrer et d'agir. Une fois la fibre capillaire ou la peau "imperméabilisées", elles ne peuvent plus être réceptives aux soins. De plus, les silicones et consorts adhèrent très bien (et de manière durable) aux cheveux ainsi qu'à la peau. La peau est rapidement étouffée, sujette aux boutons, la fibre capillaire, quant à elle, est saturée, elle devient terne et lourde.
Les silicones sont notamment faciles à reconnaître grâce à leurs terminaisons en -cone-siloxane, -conol (dimethicone, cyclopentasiloxane, dimenthiconol, Cyclotertrasiloxane . . .). Bien-sûr, ce ne sont pas les seules substances dont je déplore la présence dans les cosmétiques puisque pour les remplacer, et donc duper allègrement le consommateur, d'autres ingrédients sont utilisés. Ainsi, un produit qui se targue d'être "sans silicones" peut contenir des ingrédients filmogènes aux mêmes effets occlusifs mais tout simplement moins connus comme les "quats" : les ammoniums quaternaires (cetrimonium chloride, polyquaternium, quaternium-(un chiffre) . . .). On peut aussi procéder de la même façon avec les tensioactifs fortement détergents qui sensibilisent le cuir chevelu et dessèchent les cheveux comme le sodium laureth sulfate, que l'on remplace par l'ammonium lauryl sulfate tout aussi irritant. Ces pseudos alternatives sont uniquement trompeuses !

En outre, certains ingrédients sont également à éviter car nocifs/toxiques pour l'organisme : ils sont potentiellement allergènes, cancérigènes ou listés comme étant des perturbateurs endocriniens.
Pour s'y retrouver, il n'y a qu'une seule solution : j'ouvre l'oeil, je reste attentive et je me renseigne en analysant la liste INCI de mes produits. Cela semble fastidieux de prime abord mais c'est néanmoins le moyen le plus simple et le plus clair dont on dispose. En outre, plus on s'y exerce, moins il nous faut du temps par la suite. C'est une habitude qui se prend aisément ! Je détaille dans ce billet comment je procède pour décrypter les ingrédients de mes cosmétiques mais depuis, deux autres sites m'aident beaucoup : L'Observatoire des cosmétiques et EWG's Skin Deep. Je vous conseille de regarder au moins deux sites pour vos recherches, il est préférable de bénéficier de plusieurs avis, ainsi vous aurez la certitude de l'absence (ou non) de nocivité des ingrédients.

A noter que les ingrédients des cosmétiques sont listés en fonction de leur concentration dans les produits. De ce fait, les plus concentrés sont présents en début de liste mais il est toutefois difficile de connaitre leurs dosages exacts et certains sont bien spécifiques. Par exemple, le site Aroma-Zone préconise de doser la glycérine à hauteur de 10% maximum afin d'éviter un effet inverse de celui escompté (la glycérine desséchera et donnera un effet gras/collant au lieu d'hydrater).
Deux ans après cette prise de conscience qui a bouleversé mes habitudes cosmétiques, je suis entièrement ravie des produits aux compositions plus saines, respectueuses et qui préservent au maximum. Les formules de ces soins sont consciencieusement élaborées, plus soignées, afin d'intégrer des actifs bénéfiques qui ne donnent pas l'illusion d'un effet mais agissent en profondeur. Des formules léchées qui se soucient simplement des besoins de la peau et des cheveux sans en créer de nouveaux (et nous dispensent ainsi d'accumuler les produits).
Le site de la Slow cosmétique
L'essentiel de Julien, beauté et santé au naturel

16 commentaires:

  1. Super article ! Des témoignages comme le tien ça fait réfléchir. J'ai eu moi aussi une prise de conscience il y a 2 ans, depuis je fais quasiment tous mes soins moi-même, et c'est clair que ça a changé ma vie, et celle de ma peau et de mes cheveux aussi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tous tes soins toi-même ? Tu as du courage ! :) personnellement je ne fais que des masques maison, pour les cheveux et le visage, et j'adore les résultats :)

      Supprimer
    2. Oui, je fais quasiment tout ! Il ne me manque plus que le dentifrice et le déo ;) C'est devenu une véritable passion, c'est pour ça que je fais autant de choses !

      Supprimer
    3. Je trouve ça génial ! Et je suis impressionnée, je l'avoue ^.^

      Supprimer
  2. Je pense faire petit à petit comme toi dès que j'aurais éliminer progressivement mes stocks de produits ;)

    RépondreSupprimer
  3. Ton article me parle beaucoup, je me retrouve entièrement dans ton expérience.
    Du coup je te souhaite bonne continuation :)
    Merci beaucoup pour ton article ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi ! Bonne continuation à toi aussi ! :)

      Supprimer
  4. Article très riche et très sincère, je me suis récemment retrouvée face à des cheveux et une peau en mauvaise santé, pellicules, cheveux regraissant vite, couperose, boutons, j'ai tout eu, et là, je commence tout juste à me re-créer une routine basée sur des produits plus sains, et je commence à lire les étiquettes, chose que je ne faisais jamais auparavant! Ton article enrichit d'autant plus ma démarche, car tu as déjà bien réussi à mettre des nouvelles actions en place avec des produits plus clean!

    Bisettes,
    Lola

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour ton message Lola :) Je ne peux que t'encourager dans ta démarche, ça ne pourra qu'être bénéfique à ta peau et tes cheveux. J'espère que tu trouveras très vite tes propres routines de soins :)

      Supprimer
  5. Même prise de conscience pour moi, en tous les ças ma peau revit!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour ma peau, je m'en rends compte encore plus maintenant, elle n'est plus déshydratée et beaucoup moins sujette aux boutons.

      Supprimer
  6. Coucou, super article et je crois qu'on est vraiment de plus en plus nombreux et nombreuses à s'intéresser aux compos, c'est cool !

    Ps : pourquoi le rouge à lèvre MAC est sur les photos ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parce-que j'aime la marque, malgré le fait qu'elle ne soit pas naturelle, tout simplement !
      A la base je devais parler aussi de maquillage dans ce billet, de marques conventionnelles et naturelles, mais il est était trop long... Il y aura une deuxième partie où j'expliquerai mon point de vue sur tout ça, avec mes découvertes de maquillage naturel :)

      Supprimer
  7. Merci pour ce super article rempli de bons conseils ♥ Personnellement, je fais vraiment attention à ce que je mets sur mes cheveux car ils sont très fragiles !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec plaisir ! :) tu as raison de veiller particulièrement à tes soins, surtout s'ils sont fragiles car ils s'abîment plus facilement.

      Supprimer

Merci beaucoup pour votre visite, j'espère que ce billet vous a plu ! N'hésitez pas à me laisser un commentaire afin de livrer vos impressions ou de me poser une question, j'y répondrai avec grand plaisir ! ♥